Ce mercredi 14 septembre mon ami Gilles Chaillet est mort, terrassé par une longue et terrible maladie, et c'est avec une grande tristesse que j'écris ces lignes.

Gilles-Chaillet

Depuis que j'ai appris la terrible nouvelle je pense d'abord à Chantal, son épouse, et à sa famille. Je leur présente toutes mes condoléances et je partage leur douleur.

Je pense aussi à tous ses amis, et ils sont nombreux, tant Gilles était quelqu'un d'aimé, d'unanimement apprécié par tous ceux qui avaient la chance de le connaître. Il laissera un grand vide, il a tant apporté aux personnes qui l'aimaient et aussi à ses nombreux et fidèles lecteurs. À qui il s'est dévoué comme peu d'auteurs que je connais. Il a lutté des années contre un mal à la main en continuant à dessiner et à créer là où tant d'autres auraient abandonné. Quel courage et quelle passion pour ce qui était plus que son métier!

De la même façon il a lutté contre cette maladie qui a fini par l'emporter; il a vécu toutes ces épreuves avec un courage et une dignité que je ne peux qu'admirer, avec toujours l'espoir, des projets d'avenir, un dernier voyage à Rome malgré les souffrances. Il n'a jamais baissé les bras, cela ne lui aurait pas ressemblé. Puisse-t-il avoir trouvé la paix maintenant.

Je connais peu le Gilles familial et intime, mais je peux parler un peu de lui quant à son métier, sa passion.

Gilles vivait sa passion de la création, je devrais dire ses passions, Rome, le Moyen-Âge, le dessin, l'Histoire avec un grand H, la musique, le Jazz, la bonne chère et la convivialité...

Il était aussi un grand raconteur d'histoires.

Après le choc et la tristesse, il nous laisse tant d'œuvres magistrales que sa joie et son talent apporteront à tant de personnes encore longtemps la joie et les multiples témoignages d'une vie si riche et si généreuse.

Je suis un fan de l'œuvre de Gilles, de son travail dans Lefranc, Vasco, les Voyages d'Alix sur Rome, la Dernière Prophétie, Intox, Tombelaine, Vinci, les Boucliers de Mars, j'en oublie... et de son magistral livre, fruit de toute une vie d'amour pour la Ville Eternelle, "Dans la Rome des Césars", en quelque sorte le couronnement d'une carrière très riche et féconde.

Rome-des-Cesars

 

J'ai eu l'occasion de travailler à ses côtés à l'époque des éditions Orix de Jacques Martin et Gilles était un grand professionnel doublé d'un gentleman, ce qui est particulièrement rare. Je garde une nostalgie de cette époque où j'avais l'occasion et le privilège de voir Gilles davantage que ces dernières années où nous avons gardé contact mais de façon plus éloignée.

Chacune de nos rencontres était un très bon moment car Gilles non seulement avait des qualités professionnelles uniques, mais était un sacré bon vivant. Je ne compte pas les soirées mémorables passées autour d'une bonne table en sa compagnie, et souvent celle de Chantal, son épouse qu'il aimait tant mais aussi sa fidèle et talentueuse coloriste.

Je me souviens notamment de ce festival de Flamanville en juin 1995 où Gilles a été adoubé chevalier avant que nous assistions à de vraies joutes médiévales et à un banquet tout aussi typique! Il nous avait invités à la fête, Jacques Martin et moi, et c'est un excellent souvenir. Voici quelques photos de ce beau moment.

Gilles-adoube

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je crois qu'il était très ému, lui qui a tant fait pour le Moyen-Âge dans la BD!

 

 

 

 Gilles-Flamanville-95-1

Parmi les qualités de Gilles, deux des principales étaient sa fidélité en amitié et sa convivialité. Je crois que personne ne me contredirera.

Gilles-epee

Et le voici en pleine action, devenu chevalier...

Angouleme-95-2

Nous voici à Angoulême, la même année, lors de la sortie des albums "Rome 1" et "Rome 2" de la collection "Les Voyages d'Orion" qui sont devenus "les Voyages d'Alix" lorsque Jacques Martin a passé le flambeau éditorial de cette collection à Dargaud, puis à Casterman. De gauche à droite, votre serviteur avec 16 ans de moins, Gilles Chaillet, Jacques Martin et Pierre de Broche (auteur de "La Grèce 1 et 2"). Tous les trois ont aujourd'hui disparu...

GillesAngouleme-95-2

 

 

 

Gilles Chaillet et Pierre de Broche des Combes (son nom complet) en pleine dédicace, toujours au même Angoulême mémorable...

Gilles-et-JM-Angouleme-2-95

Et après l'effort.

Gilles-et-Raf-1

Enfin, Gilles était venu chez moi, en Belgique, nous avions passé encore une excellente soirée.

Adieu Gilles, je viendrai à tes obsèques ce mardi te rendre un dernier hommage. Je suis triste mais je suis sûr que là où tu es tu dessines encore. Je ne t'oublierai jamais, l'ami!